Master Neuroépidémiologie et Parasitologie Tropicales

Master 1 – Biologie Santé
Master 2 – Neuroépidémiologie et Parasitologie Tropicales
Ce Master est adossé à l’Institut d’Epidémiologie et de Neurologie Tropicale, créé à Limoges en 1982, et à l’UMR Inserm 1094 NeuroEpidémiologie Tropicale.

Cette spécialité de Master prépare aux métiers de la recherche dans le domaine de la neuroépidémiologie et de la parasitologie, en régions tropicales. Sa spécificité est de s’adosser à un consortium européen d’institutions partenaires qui participent directement à la formation par des interventions et l’organisation d’unités d’enseignement.

 

Ce diplôme est délivré conjointement avec la faculté de médecine.

Objectifs

L’objectif principal du Master est de permettre aux étudiants de poursuivre des études doctorales dans les domaines de la neuroépidémiologie et de la parasitologie tropicales (et leurs interactions). Cette formation leur apportera les outils leur permettant ensuite de préparer un Doctorat d’Université, de préférence en cotutelle de thèse.

Compétences : au terme de la formation, l’étudiant saura analyser et développer des activités de recherche dans le domaine de la neuroépidémiologie et de la parasitologie tropicales. Il aura acquis une certaine autonomie dans l’organisation de son axe de recherche, tout en maîtrisant la capacité de s’intégrer dans une équipe et d’en partager les objectifs.

Connaissances : au cours de cette spécialité, l’étudiant pourra acquérir lors du Semestre 3 des connaissances théoriques et pratiques à travers le tronc commun, les 3 UE consacrées à la NeuroEpidémiologie et la NeuroParasitologie, l’UE d’Anglais Scientifique, l’UE de travaux pratiques. Ses connaissances seront approfondies dans le thème qu’il aura choisi au cours de son stage de recherche de 6 mois (Semestre 4) grâce à une formation par la recherche.

En termes de santé publique,

le champ d’application est très large...

Les pathologies neurologiques constituent une charge importante pour les malades et les sociétés. Ces pathologies peuvent être liées à des processus physiopathologiques non infectieux ou infectieux. Notamment, de nombreuses parasitoses donnent des affections neurologiques.

Les fréquences de telles pathologies : neurologiques, parasitologiques, parasitologiques à conséquences neurologiques, sont élevées mais encore mal évaluées. Le consortium Européen d’appui du Master (Limoges, France ; Catane, Italie ; Anvers, Belgique ; Lisbonne, Portugal ; Bâle, Suisse) regroupe des chercheurs menant des travaux divers et complémentaires (1) sur des parasitoses à conséquences neurologiques telles que la cysticercose, la toxoplasmose, le paludisme, les trypanosomoses, les distomatoses, (2) sur la distribution et la recherche des facteurs non infectieux favorisant la survenue de pathologies neurologiques chroniques telles que l’épilepsie, les pathologies neurodégénératives, les maladies cérébrovasculaires.

Les collaborations nouées et le savoir faire en matière d’enseignement à et par la recherche favorisent l’émergence de nouvelles connaissances qui (1) aideront au développement durable des pays tiers notamment au travers de décisions de santé publique fondées sur des preuves scientifiques valides (2) pourront trouver des applications en médecine ou en biomédecine (3) permettront des transferts de technologie (aide au diagnostic, innovation thérapeutique).

 

Programme

Tronc commun : bases dans le domaine, méthodologie de la recherche

Bases dans le domaine, méthodologie de la recherche.

Ce module apporte à l’étudiant les bases de connaissances dans le domaine de l’épidémiologie, la neurologie, la parasitologie, l’approche anthropologique, la communication scientifique, la lecture critique d’articles et l’éthique.

Neuroepidémiologie appliquée au milieu tropical, approche par maladie, approche transversale.

Cette UE focalisée sur l’épidémiologie des pathologies neurologiques s’intéresse à la méthodologie des travaux de recherche menés en neuroépidémiologie et à la spécificité des travaux menés en milieu tropical.

Une approche par pathologie est également développée (épilepsie, Accidents Vasculaires Cérébraux, démence, pathologies neurologiques inflammatoires et neurodégénératives) ainsi que la dimension de transversalité des recherches qui peuvent être conduites (handicap, facteurs nutritionnels, facteurs toxiques, aspects psychiatriques).

Aspects épidémiologiques, cliniques, physiopathologiques et diagnostiques des neuroparasitoses.

Cette UE est focalisée sur les parasitoses à tropisme neurologique (en particulier paludisme, toxoplasmose, trypanosomose humaine africaine).

UE organisée à l’étranger, au choix et selon ouverture (enseignement en Anglais)

Au choix et selon ouverture (enseignement en Anglais) :

– Méthodes en Neuroépidémiologie (Bari, Italie)

– Neuroparasitoses – zoonoses (Anvers, Belgique),

– Épidémiologie des pathologies neurologiques non transmissibles (Catane, Italie)

– Thérapeutique antiparasitaire (Lisbonne, Portugal)

 

 

Anglais Scientifique

Cette UE comprend une évaluation du niveau d’Anglais (écrit et oral) des apprenants et des enseignements en présentiel.

Travaux Pratiques (parasitologie, statistiques, recherche bibliographique)

Travaux Pratiques dans les champs de la recherche bibliographique et gestion bibliographique, statistiques et parasitologie.

Poursuite d’études / Débouchés

L’objectif du Master est principalement de former les étudiants à la préparation d’une thèse d’université, en co-tutelle de préférence.

Métiers : chercheur, enseignant chercheur, épidémiologiste, responsable de programme de santé.

Les secteurs d’activités visés sont ceux proposés par le domaine de la santé tropicale : santé publique, épidémiologie, médecine tropicale, environnement tropical, biologie médicale. Le Master est adossé à l’Institut d’Epidémiologie et de Neurologie Tropicale, créé à Limoges en 1982, et à l’UMR Inserm 1094 NeuroEpidémiologie Tropicale.

Stage

Un stage de 6 mois en laboratoire de recherche est obligatoire au semestre 4.

Le choix d’un laboratoire d’accueil à l’international est vivement encouragé. Toute structure de recherche d’expertise internationale peut constituer un laboratoire d’accueil sous réserve de l’accord du comité pédagogique. L’UMR Inserm 1094 de NeuroEpidémiologie Tropicale à laquelle le Master est adossé, les partenaires Européens du Master ainsi que le Réseau d’Etude et de Recherche en Neurologie Tropicale sont des structures qui accueillent des étudiants stagiaires. La proposition d’un sujet de recherche et laboratoire d’accueil dans le dossier de candidature est appréciée.

Candidature en ligne M1


Candidature en ligne M2

 

 

 

Annexe à télécharger pour le M2 et à joindre à la candidature en ligne Présentation M2R NEPT 191115

Profil

Le candidat au M2 doit avoir des connaissances dans les sciences de la vie, l’épidémiologie, les biostatistiques, la biodiversité. Il doit avoir un niveau d’anglais au moins égal à B1 et doit être mobile. Il doit posséder un intérêt particulier pour le milieu tropical, les pays en développement ou émergents.

 

Lieux de formation

Limoges, et pour l’UE à l’étranger : Catane, Anvers ou Lisbonne.

Modalités de candidature

La candidature se fait en 3 étapes :

  1. Candidature en ligne du du 02 mai au 11 juin
  2. Examen du dossier par la commission pédagogique
  3. Si votre dossier est retenu vous recevrez les indications pour constituer votre dossier d’inscription administrative

Informations complémentaires :

Les candidats dont le pays de résidence adhère à CAMPUS France doivent déposer leur dossier de candidature sur l’espace CAMPUS France de leur pays avant le 1er avril : www.campusfrance.org (Référence: 16014-4549)

 

Responsables

Benoit MARIN

Responsable M2 benoit.marin@unilim.fr

33 (0) 555 43 59 61

Chantal Jayat Vignoles

Responsable M1 chantal.vignoles@unilim.fr

Sites Web

logoInsermweb logo+cartoucheCHU

 

 

Unités d’enseignement

Unités d'EnseignementCréditsCours / TD / TPObservationsSemestre
Tronc commun : Bases dans le domaine, méthodologie de la recherche744/14/0Travail personnel : 30 h3
Neuroepidémiologie appliquée au milieu tropical, approche par maladie, approche transversale737/16/0Travail personnel : 30 h3
Aspects épidémiologiques, cliniques, physiopathologiques et diagnostiques des neuroparasitoses737/16/0Travail personnel : 30 h3
UE organisée à l’étranger
Neuroparasitoses -zoonoses
Epidémiologie des pathologies neurologiques non transmissibles
Thérapeutique antiparasitaire
520/20/0Travail personnel : 30 h3
Anglais Scientifique220/0/0Travail personnel : 20 h3
Travaux Pratiques20/0/32Travail personnel : 20 h3
Stage d’application en recherche306 mois4
Méthodes en Neuroépidémiologie (Bari, Italie)
Université de Limoges PRES Elopsys Pôle Européen de la Céramique
© Faculté des Sciences et Techniques - 123 Avenue Albert Thomas, 87060 LIMOGES Cedex - Tél. : 05 55 45 72 00 - Fax : 05 55 45 72 01