Master 1 Sciences de l'Eau


Présentation du Master Sciences de l'eau

Prérequis

Pour une admission en 1ère année :

Un cursus niveau L3 en Chimie, Physique/Chimie, Sciences de la Vie ou Sciences de la Terre. Selon le cursus des étudiants, une UE de renforcement en chimie ou biologie est incluse.

Pour une admission en 2ème année :

-          Titulaires de 60 crédits de niveau M1 Sciences de l’eau ou autre mention de Master associée aux domaines Chimie, Sciences physiques, Sciences de la Vie ou Sciences de la Terre.

-          Titulaires de M2 ou diplôme d’ingénieur en 2e compétences en accord avec un projet professionnel précis.

-          Expériences professionnelles dans le domaine eau/environnement pour les candidats à la VAP ou VAE.

Maitrise du Français requis: minimum niveau B2, C1 recommandé.

Objectifs

     Ce diplôme vise à former des experts dans la gestion et la préservation de la ressource en eau, élargies aux composantes naturelles immédiates (faune, flore, sédiments et sols) et s'inscrivant dans le contexte de changement climatique. Multidisciplinaire par nature, il est centré sur l’évaluation de la qualité des milieux à travers leurs composantes chimiques et biologiques et la gestion des problématiques associées.L'objectif à terme pour les diplômés est, par exemple, de pouvoir identifier la cause d'une perturbation sur un milieu aquatique naturel puis d'être en mesure de proposer un mode de gestion ou de remédiation.

     Les étudiants diplômés accèdent à un emploi dans des collectivités territoriales (EPCI, syndicat de rivière, parc naturel…), des structures de conseil et d'accompagnement des collectivités ou industriels (Bureau d’étude), des groupes industriels (secteur R&D) ou alors poursuivent leur cursus en doctorat.

Ce master met particulièrement l’accent sur la connaissance du milieu professionnel. En plus d’un stage obligatoire chaque année et la présentation de divers métiers et parcours professionnels faite par des professionnels en fonction, plus de 15% des enseignements sont réalisés par des acteurs du domaine. De plus l’opérationnalité des étudiants est au cœur de la formation avec une part significative dédiée à la mise en situation des étudiants (études de cas et projets) en plus des travaux pratiques académiques.

Programme

     La formation comporte environ 850h d’enseignement en présentiel sur le site de la Faculté des Sciences et Techniques. En plus des enseignements théoriques et pratiques en salle, une centaine d’heures est consacrée à des études terrain ou des projets délocalisés. La réalisation d’un stage dans le domaine est obligatoire chaque année (1 à 5 mois en M1 et 4 à 6 mois en M2).

     La 1ère année apporte les connaissances scientifiques essentielles avec un renforcement des bases adaptées au cursus antérieur des étudiants (renforcement en chimie ou biologie) puis des enseignements spécifiques du domaine (Risque chimique, hydraulique, hydrogéologie…). Elle propose ensuite des enseignements spécialisés concernant les enjeux et problématiques associés à la gestion de l’eau (acteurs du domaine, changement climatique…) et les outils permettant le diagnostic de la qualité des milieux (analyse de la qualité chimique et biologique des eaux, SIG…).

En 2ème année, les enseignements sont recentrés sur les outils de gestion et de préservation (règlementation des activités) et de remédiation (traitements de l’eau) de la qualité des milieux aquatiques. Un jeu d’option permet une spécialisation dans l’ingénierie de l’eau (définition des ouvrages permettant la lutte contre les dégradations de la qualité de l’eau), la gestion des milieux naturels (mise en place de solutions de préservation et de restauration des milieux) ou le génie de l’environnement (développement de solutions de diagnostic ou de remédiation des pollutions des eaux).

Partenaires

Bureaux d’études locaux, EPTB Vienne, EPTB Dordogne


Compétences

     Les étudiants diplômés développeront au cours de cette formation de nombreuses compétences scientifiques, techniques et méthodologiques parmi lesquelles on notera principalement :

-          Connaitre l’origine, le devenir et le risque associé à une pollution.

-          Etre capable d’identifier, de prévenir et de remédier à la dégradation d’un milieu naturel.

-          Appréhender les dégradations d’un milieu aquatique en considérant l’ensemble de ses composantes (eau, sols, faune, flore).

-          Savoir mobiliser les différents acteurs pour établir un plan de gestion des milieux aquatiques.

-          Être capable d’adapter la gestion de l’eau au changement climatique.

-          Savoir monter un projet en considérant aussi bien les volets scientifiques, techniques que financiers.

-          Savoir organiser un travail en groupe en mobilisant différentes compétences.

-          Savoir communiquer les rendus d’une étude sous forme d’un rapport et d’une présentation orale.

Plus d’éléments sont disponibles dans le répertoire national des certifications professionnelles : https://www.francecompetences.fr/recherche/rncp/34097/


Organisation des études

-enseignement en présentiel sur le site de la FST : 850 h/étudiant

-  stage obligatoire en entreprise ou laboratoire (1 à 5 mois en M1, 4 à 6 mois en M2),

-   année organisée en semestre,

-  enseignements à la fois pratiques (travaux pratiques, sorties terrain, conférences) et académiques (cours et travaux dirigés),

-  mise en situation au travers de projets encadrés et de sorties terrain (environ 100h),

-forte implication du monde professionnel : plus 15% des enseignements réalisés par des professionnels en activité + conférences.

Durée : 2 ans

Stage : 1 à 5 mois en M1, 4 à 6 mois en M2


Contrôle des connaissances

La Charte des Examens établissant l'ensemble des principes communs et des modalités pratiques est consultable par toutes les personnes concernées sous forme imprimée et sous forme électronique : http://www.unilim.fr.

Les modalités de contrôle de connaissances sont disponibles sur l'intranet de la FST : http://www.sciences.unilim.fr


Alternance

Possible (contrat d'apprentissage, contrat de professionnalisation)


Durée

2 semestres.La formation comporte environ 850h d’enseignement en présentiel sur le site de la Faculté des Sciences et Techniques. En plus des enseignements théoriques et pratiques en salle, une centaine d’heures est consacrée à des études terrain ou des projets délocalisés. La réalisation d’un stage dans le domaine est obligatoire chaque année (1 à 5 mois en M1 et 4 à 6 mois en M2).


Candidature

Candidature en ligne via e-candidature.
Période d’ouverture : du 15 mars au 15 mai


Téléchargement


Scolarité

Pour toute question relative à une inscription, ré-inscription, ré-orientation, contactez le service scolarité.
Tous les contacts de la scolarité, voir le lien ci-dessous.


Insertion professionnelle

Les débouchés des 3 options sont:

Ingénierie de l’eau : intégration en bureau d'études, grands groupes du secteur de l’eau, PME dans les métiers du traitement et distribution des eaux ou en hygiène, qualité et sécurité environnement.

Gestion des milieux naturels : intégration en collectivité ou en bureau d'études dans les métiers de l’environnement appliqués aux politiques de gestion intégrée et aux attentes sociétales, de préservation ou de restauration des milieux aquatiques ou des ressources en eau.

Génie de l’environnement : intégration du domaine R&D dans les procédés de traitement ou la gestion durable de la qualité des ressources en eau. Ce parcours prépare à des emplois dans des organismes de recherche (académique ou appliquée) ou des entreprises.


Poursuite des études

Poursuite possible en doctorat.


Les possibilités d'études à l'étranger

Les formations de la Faculté des Sciences et Techniques permettent aux étudiants, dès la deuxième année, de compléter leurs connaissances en intégrant des séjours d'études dans leur cursus ou d'affiner leurs compétences, en réalisant des stages de formation dans différents pays de la communauté européenne (programme Erasmus), mais aussi dans le reste du monde (programme PRMI).

Campus France

L'Université de Limoges adhère à l'Agence Campus France et au dispositif CEF (Centre pour les Études en France). Les étudiants internationaux qui résident à l'étranger (hors CEE, hors BGE/BGF) désireux de suivre leurs études à Limoges, devront passer par l'Agence Campus France, pour déposer leurs demandes. Un Centre pour les Études en France existe dans les pays suivants : Algérie, Argentine, Bénin, Brésil, Burkina Faso, Cameroun, Chili, Chine, Colombie, Comores, Congo-Brazzaville, Corée du Sud, Côte d'Ivoire, Égypte, États-Unis, Gabon, Guinée, Inde, Indonésie, Iran, Japon, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Mexique, Pérou, Sénégal, Russie, Taïwan, Tunisie, Turquie, Vietnam. La procédure est dématérialisée : pour plus de renseignements, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous

VAE/VAP

VAP : Vous souhaitez reprendre des études mais vous n'avez pas le diplôme pré requis pour vous inscrire dans la formation que vous souhaitez. Vous avez en revanche, une expérience professionnelle significative en rapport avec cette formation, vous pouvez alors faire valider vos acquis professionnels (VAP).

VAE : Vous avez acquis grâce à votre activité professionnelle des connaissances et compétences que vous souhaitez faire reconnaître par l'obtention d'un diplôme en lien avec celles-ci, vous pouvez alors entreprendre une démarche de validation des acquis de l'expérience (VAE).

http://www.unilim.fr/dfc/validation-des-acquis/

Reprise d'études

La formation continue est un levier important tant pour l'individu que pour l'entreprise dans son adaptation aux mutations du monde professionnel et son environnement. Que vous soyez salarié, profession libérale, entreprise ou demandeur d'emploi, vous avez à coeur de maintenir vos compétences et celles de vos collaborateurs au meilleur niveau ; vous souhaitez dynamiser votre carrière professionnelle, vous reconvertir... L'université de Limoges vous ouvre ses portes et vous permet d'approfondir vos connaissances dans des domaines très différents tels que le droit, les langues, les mathématiques mais également, la santé, le BTP, le bois, le développement durable, etc... L'université est accessible à tous quel que soit votre niveau. Elle permet d'obtenir des diplômes de tous niveaux (le Diplôme d'accès à l'Université permettant l'accès à l'Université à des personnes n'étant pas titulaires du Bac) y compris des diplômes d'ingénieurs.

http://www.unilim.fr/dfc/presentation/

Partager sur