Master Auton’Hom-e [otɔ nɔ mi]

Masters 1 et 2 : solutions techniques et socio-économiques pour l’autonomie des personnes.
Ce diplôme prépare, dans un secteur en pleine expansion, des cadres de haut niveau capables de répondre à la demande du secteur de l’autonomie en associant des compétences incontournables liées au vieillissement et à la perte d’autonomie : une thématique technologique (les systèmes décisionnels pour l’assistance aux personnes en perte d’autonomie), et une thématique socio-économique (les modèles socio-économiques pour le financement et la prise en charge de l’économie du vieillissement). Master en partenariat avec l’Université de Sherbrooke – Québec – Canada.

UdeS_coul_72dpi_transp

 

 

Devenez un expert de la Silver Economy en obtenant le master de l’Université de Limoges et la maîtrise de l’Université de Sherbrooke !

Become an expert in Silver Economy,be awarded a master’s degree of the University of Limoges and of the University of Sherbrooke!

Objectifs

Connaissances et compétences

Le master Auton’Hom-e met l’accent sur les « Smart-Homes » (les maisons intelligentes) pour le maintien de l’autonomie à domicile. Il a pour objectif de produire des experts centraux auprès des équipes pluridisciplinaires mises en place par les institutionnels prescripteurs et prestataires et industriels nationaux et internationaux, qui maîtrisent des notions techniques et médico-sociales de coordination liées aux politiques de prise en charge de la perte d’autonomie.

Le diplômé exerce son métier dans le respect de l’éthique, du projet de vie de la personne et des réglementations légales et conventionnelles (aides sociales, réglementation sur l’accessibilité de l’habitat, systèmes médico-sociaux français et européens).

Les compétences s’inscrivent au niveau des politiques de territoires

  • Identifier et comprendre les besoins exprimés par les territoires (région, département…) en termes de politique de prise en charge de la perte d’autonomie.
  • Analyser, qualifier et quantifier les besoins pour proposer, dans le cadre d’un plan de déploiement de territoire, des solutions globales incluant les paramètres techniques, technologiques, sociaux, médico-sociaux et financiers.

Au niveau des utilisateurs finaux, le rôle de l’expert consistera à

  • Identifier et comprendre les besoins individuels de la personne en perte d’autonomie avec comme indicateurs son niveau de dépendance, les caractéristiques de son habitat et de son lieu de vie, son mode de vie, sa catégorie sociale, son projet de vie, son niveau d’acceptation de la technologie, son environnement social et familial.
  • Traduire les besoins analysés et la situation de la personne en termes de services individualisés à apporter (services et e-services) et d’aménagement technique du cadre de vie.
  • Définir le degré de mise en place d’un système décisionnel d’assistance en lien avec les services à gérer et l’équipement de l’habitat proposé.
  • Proposer à la personne dépendante et aux familles des scénarios adaptés à leurs attentes et à leur niveau de dépendance présent et à venir.

 

Programme

L’Université de Sherbrooke au Québec accueille les étudiants pendant toute la première année de formation. L’Université de Limoges en France, comme coordinateur général, accueille le semestre 3 et coordonne les semestres 3 et 4.

Communication, management et outils pour la recherche et l’innovation

Il s’agit d’approfondir les techniques de communications en français et an anglais en y incluant les Interactions langagières, la communication interpersonnelle et collaborative, les outils pour la communication visuelle, la réflexion stratégique. Cette partie traite également des outils et approches pour la créativité et la gestion de projet, du knowledge management et des Ontologies.

Informatique et Systèmes décisionnels

Les points abordés concernent l’informatique pour l’habitat intelligent, à savoir les réseaux, le codage et la transmission de l’information, les bases de données avancées, l’intelligence artificielle, les applications distribuées, la sécurité et la législation des usages des TIC.

Domotique et TIC pour l'autonomie

Cette thématique regroupe tout ce qui concerne l’équipement communicant de l’habitat. Elle traite notamment de la domotique moderne et la domotique intelligente pour le maintien de l’autonomie à domicile, la transmission de données et les modes de communication, les protocoles et interfaces, les interfaces Homme-machine et la sémiotique des interfaces pour l’autonomie.

Aspects médicaux de la perte d'autonomie

Ce thème, plus proche du médical et de la santé de la personne, s’intéresse au contexte de l’autonomie et du vieillissement, aux critères pathologiques conduisant à une perte d’autonomie, aux moyens de combattre la perte d’autonomie, à l’Impact socio-économique des technologies.

Modèles socio-économiques pour le déploiement des technologies – Services à la personne

Le dernier thème traite des contextes et conjonctures politique, médicale, médico-social, juridique et économique, de la place des technologies dans les services à la personne, des modèles organisationnels sanitaires et sociaux, du financement des technologies, du rapport numérique et santé et des modèles économiques possibles.

Poursuite d’études / Débouchés

Le master permettra une insertion professionnelle directe, mais aussi une orientation vers le domaine de la recherche technologique, technique, médico-sociale ou socio-économique.

Métiers

Les diplômés se positionnent au niveau ingénieur et peuvent prétendre aux métiers suivants :

  • consultant technique en solutions de systèmes d’assistance pour l’habitat intelligent,
  • conseil expert en études, coordination et mise en place de solutions techniques individualisées pour la perte d’autonomie,
  • conseil expert auprès des collectivités locales pour le déploiement, le suivi et l’évaluation des projets de territoire pour la perte d’autonomie,
  • conseil en économie sociale et solutions globales pour la perte d’autonomie,
  • spécialiste des systèmes de services à la personne à distance (téléassistance, télémédecine, e-services),
  • responsable de bureau d’étude pour le développement de nouvelles solutions techniques intelligentes pour le maintien à domicile,
  • responsable recherche pour le développement industriel de nouvelles solutions technologiques intelligentes,
  • spécialiste en équipements des e-technologies et de la domotique pour l’habitat,
  • chargé, au sein d’établissements mutualiste et de la bancassurance de définir des produits de financement adaptés et accompagnés pour les personnes en perte d’autonomie,
  • chargé, au sein d’établissements médicaux divers (hôpitaux, centres de rééducation, MDPH…) du déploiement des e-technologies pour les personnes en perte d’autonomie,
  • responsable de marché dans le secteur des nouvelles technologies de la communication, des équipements domotiques et des services et e-services à la personne associés,
  • chargé d’affaire,
  • coordinateur architectural en intégration du bâtiment ergonomique et esthétique pour l’architecture et l’aménagement intérieur, spécialiste de la réglementation sur l’accessibilité,
  • médiateur auprès des utilisateurs et des installateurs,
  • conseil expert et formateurs auprès des installateurs techniques et artisans, TPE et PME des secteurs de l’habitat et des technologies pour l’habitat.

Secteurs d’activités

Les secteurs concernés sont ceux de la coordination, de l’intervention sociale et de l’assistance à la personne par les technologies et les services. Ils peuvent conduire à la création de mini-entreprises de type audit et consultance labellisées auxquelles les collectivités territoriales s’en remettront.

Les compétences à la fois spécifiques à la problématique de l’autonomie et transverses à tous les domaines la concernant permettent d’envisager des débouchés dans la recherche qui concernent la « Silver economy » au sens large dans les secteurs technologiques, sociaux, socio-médicaux et socio-économiques.

Stage et international

Quel que soit le parcours choisi, le semestre 4 de la formation est dédié à un stage de 6 mois à l’international, en relation directe avec une des universités du consortium ou un de ses partenaires. D’autres universités accueillent les étudiants en stage de 6 mois au dernier semestre, au travers de leur réseau de partenaires nationaux et internationaux.

Partenaires Nationaux-Internationaux_National-International Partners

Les partenaires universitaires sont :

  • l’Université de Sherbrooke, au Québec,
  • l’Université de Bruges-Ostende (VIVES), en Belgique,
  • l’Université Technique de Prague, en République Tchèque,
  • l’Université d’Auckland, en Nouvelle-Zélande,
  • l’Université de Halmstad (HH), en Suède,
  • l’Université de Coventry, en Angleterre,
  • l’Université Atlantique à Barcarena (près de Lisbonne), au Portugal,
  • l’Université de Deusto à Bilbao, en Espagne,
  • l’Université de Saragosse, en Espagne,
  • la Fondation Bruno Kessler (FBK) à Trento, en Italie,
  • l’Université des Systèmes de Contrôle et de Radio électronique de Tomsk (TUSUR), en Russie,
  • l’Université d’Ulster à Belfast, en Irlande du Nord,
  • l’Université de Technologie de Luleå (LTU), en Suède,
  • l’Université du Luxembourg.

Les industriels et organismes partenaires français sont :

  • le groupe Legrand au niveau national et international,
  • l’association Promotelec France,
  • le groupe EDF,
  • le groupement Axione, filiale du groupe ETDE (pôle Energies et Services de Bouygues Construction),
  • Le groupe Rexel,
  • la Mutualité Française au travers de la Mutualité Française Limousine (MFL),
  • la MGEN.

Les partenaires institutionnels français sont :

  • le Conseil Général de la Creuse (CG23),
  • la Communauté d’Agglomération du Grand Guéret,
  • le Centre National d’Innovation Santé, Autonomie, Métiers (CNISAM) de la Chambre des métiers de l’Artisanat du Limousin.
  • le réseau des Agences Régionales de Santé (ARS) au travers de l’ARS Limousin,
  • le Conseil Régional du Limousin,
  • Odyssée 2023 – Centre de ressources domotique de Guéret,
  • la Fondation Cémavie.

Brochure de présentation

 

Candidature en ligne

 

 

 

Profil

Les diplômes et les profils entrants varient selon l’année d’entrée dans les parcours de formation.

Accès en M1 : étudiants ayant suivi

  • soit un parcours de niveau L (ou équivalent) et possédant les compétences pré-requises soit dans le domaine de l’informatique,
  • soit dans les domaines des réseaux de communications, de la domotique et des TIC.

Accès en M2 : profils ayant suivi

  • soit une première année de master avec les mêmes pré-requis technologiques mais aussi dans les secteurs socio-économique ou du management de la santé,
  • soit tout ou partie d’un cycle ingénieur dans des spécialités jugées équivalentes et validées par l’équipe pédagogique,
  • pour les publics intéressés par une reprise d’études (VAE/VAP) merci de contacter directement le responsable du Master (voir ci-dessous).

Accès de droit pour les étudiants ayant validé le M1 iXeo.

 

Lieux de formation

Formation en France

  • Faculté des Sciences et Techniques de l’Université de Limoges
  • Pôle Universitaire de Guéret et Centre de Ressources Domotique à Guéret.

Formation au Québec

  • Faculté des Sciences de l’Université de Sherbrooke

 

Modalités de candidature

Application procedure

La candidature se fait en 3 étapes :

  • Candidater en ligne jusqu’au 1er juin
    • Faculté des Sciences et Techniques
    • Scolarité – Bureau des Masters
    • 123 Avenue Albert Thomas
    • 87060 LIMOGES
    • Tél. 05 55 45 74 02
    • Mél. msciences@unilim.fr
  • Examen du dossier par la commission pédagogique.
  • Si votre dossier est retenu vous recevrez les indications pour constituer votre dossier d’inscription administrative.

Les candidats dont le pays de résidence adhère à CAMPUS France doivent déposer leur dossier de candidature sur l’espace CAMPUS France de leur pays avant le 1er avril : www.campusfrance.org (Référence: 28967-12207)

Responsable

Laurent Billonnet

laurent.billonnet@unilim.fr Tel.+33 (0)6 07 61 56 97

Unités d’enseignement

Unités d'enseignement ModulesCrédits
SEMESTRE 1
UE 1-1
Communication, management & outils pour la recherche et l'innovation 1
4
M 1-1-1
Cognition, intelligences multiples, traitement de l'information, créativité
M 1-1-2
Conduite de projet pour l'innovation - Copy-stratégy
M 1-1-3
Techniques de communications en anglais 1
M 1-1-4
Techniques de communications en français 1
M 1-1-5
Outils et approches pour la créativité et la gestion de projet
UE 1-2
Informatique et systèmes décisionnels 1
21
M 1-2-1
Réseaux 1
M 1-2-2
Bases de données avancées
M 1-2-3
Intelligence artificielle 1
M 1-2-4
Applications distribuées 1
M 1-2-5
Java avancé
UE 1-3
Projet tuteuré 1
5
M 1-3-1
Informatique et autonomie
SEMESTRE 2
M 2-1-1
Enjeux du knowledge management - Ontologies
8
M 2-1-2
Approche de la communication interpersonnelle et collaborative
M 2-1-3
Techniques de communications en anglais 2
M 2-1-4
Techniques de communications en français 2
M 2-1-5
Outils pour la communication visuelle
UE 2-2
Informatique et systèmes décisionnels 2
15
M 2-2-1
Réseaux 2
M 2-2-2
Sécurité des usages des TIC
M 2-2-3
Intelligence artificielle 2
M 2-2-4
Applications distribuées 2
M 2-2-5
Droit de l'informatique
UE 2-3
Conférences S2
2
M 2-3-1
Contexte médico-social, psychologique et socio-économique de la perte d'autonomie
UE 2-4
Projet tuteuré 2
5
M 2-4-1
Systèmes, plates-formes et autonomie
UE 3-1
Communication, management & outils pour la recherche et l'innovation 3
4
M 3-1-1
Management et culture de l'innovation
M 3-1-2
Iinteractions langagières
M 3-1-3
Techniques de communications en anglais 3
M 3-1-4
Techniques de communications en français 3
SEMESTRE 3
UE 3-2
Contextes et conjonctures politique, médicale, médico-social, juridique et économique
4
M 3-2-1
Dépendance et vieillissement en France
M 3-2-2
Financement des dépenses de santé
M 3-2-3
Organisation du système de santé
M 3-2-4
Quels droits du patient ? Quelle éthique de soins ?
UE 3-3
Domotique et TIC pour l'autonomie
4
M 3-3-1
Le contexte de la domotique d'aujourd'hui
M 3-3-2
Equipements, protocoles et interfaces
M 3-3-3
Transmission de données et communication
M 3-3-4
Domotique intelligente pour le soutien à domicile
UE 3-4
Sémiotique des interfaces pour l'autonomie
2
M 3-4-1
Définitions de l'interface
M 3-4-2
Satisfaction de l'usager et usages d'un objet TIC
M 3-4-3
Paramètres de l'interaction homme-machine
M 3-4-4
Interaction gestuelle et plaisir
UE 3-5
Aspects médicaux de la perte d'autonomie
4
M 3-5-1
Contexte de l'autonomie et du vieillissement
M 3-5-2
Critères pathologiques conduisant à une perte d'autonomie
M 3-5-3
Comment combattre la perte d'autonomie
M 3-5-4
TIC et domotique pour les personnes âgées
M 3-5-5
Impact socio-économique des technologies
UE 3-6
Modèles socio-économiques pour le déploiement des technologies
2,5
M 3-6-1
La place des technologies dans les services à la personne
M 3-6-2
Le réseau : une conséquence des TIC dans les services
M 3-6-3
Modèles organisationnels sanitaires et sociaux
M 3-6-4
Le financement des technologies
UE 3-7
Services à la personne
3,5
M 3-7-1
Numérique et santé : état et perspectives
M 3-7-2
Le potentiel du numérique en santé
M 3-7-3
Quel modèle de développement économique dans un contexte de durabilité ?
M 3-7-4
Les modèles économiques possibles
UE 3-8
Conférences S3
2
M 3-8-1
Technologies et plate-formes pour la perte d'autonomie
UE 3-9
Projet tuteuré 3
4
M 3-9-1
Mises en œuvre et en service vers l'usager
Université de Limoges PRES Elopsys Pôle Européen de la Céramique
© Faculté des Sciences et Techniques - 123 Avenue Albert Thomas, 87060 LIMOGES Cedex - Tél. : 05 55 45 72 00 - Fax : 05 55 45 72 01